mercredi 12 avril 2017

Retro Line Edge Joystick pour NES Mini - mod à l'arrache

Ca faisait des lustres que je me cherchais une coque adaptée à un bricolage de stick pour ma Master System.
Parce que des sticks à deux boutons, c'est pas ça qui manque - mais des sticks à microswitches ou dont la coque peut en accueillir un sans trop se casser la tête, c'est autre chose.

Et là, badaboum-bim-bam: je tombe là dessus au magasin:


C'est une réplique du NES advantage destinée à la NES mini (avec une connectique Wii, donc).
Certaines illustrations de la boîte laissent à penser que le stick est l'habituelle cochonnerie à contacteurs caoutchouteux, mais d'autres montrent un "vrai stick", et j'avais souvenir d'avoir vu ça en ligne également.

Déballage du truc, vérification avec la madame du magasin, et stupéfaction: tige de stick en métal, switches qui font clic, cache-poussière qui révèle 4 vis.
Stick comme boutons sont bel et bien du "vrai" matos.
De mauvaise qualité, hein.
Mais du vrai matos, remplaçable au besoin par de la meilleure camelote.

J'embarque, ouvre le truc sitôt rentré à la maison, sors tournevis et fer à souder et bricole le machin à la vas-y comme j'te pousse en 30mn sur un coin de table avant le retour des moutards.

Avant


J'avais un vieux pad sans croix directionnelle qui attendait le jour J.
J'ai ouvert, dessoudé les fils de la DB9, noté les couleurs:
- up: brown
- down: red
- left: orange
- right: yellow
- 1: blue
- 2: white
- ground: black

Côté stick, j'ai simplement sectionné les fils sortant du câble d'origine et retiré les fiches reliant boutons et stick à la PCB.
Si j'avais été meilleur en électronique, j'aurais sans doute pu repiquer le signal des boutons en aval des turbos - mais là, j'ai tout simplement évité tout contact avec la PCB:
- j'ai repiqué les contacts directement sur la fiche du stick et les bornes des boutons
- j'ai ajouté un fil de masse (gris) qui relie les deux boutons au stick et au fil noir de la DB9.


Après

C'est du travail de porc, c'est sûr.

N'empêche que jouer à Renegade a désormais une toute autre classe.

Clic-clic-paf-paf



jeudi 30 mars 2017

Scoring sur Shock Troopers

Dans quelques jours commence le concours de scoring de NGS.
Il débute roue avant en l'air sur Shock Troopers – un run 'n' gun de haute volée qui était sorti exclusivement au format arcade en 1997, mais a depuis été émulé sur tout un tas de bécanes et tout récemment encore sur Nintendo Switch.
Son cas illustre certaines des particularités de la Neo Geo, et les soucis qui vont avec lorsqu'on organise un concours de ce genre - en tout cas quand on le fait sur le hardware original.



Beaucoup de jeux Neo Geo ont connu différents « sets » (des versions de la ROM, en gros).  Dans certains cas, ça n'a pas d'incidence sur le jeu lui-même – mais dans d'autres, ces sets présentent de petites différences.
La plupart du temps, sur AES, la seule différence manifeste sera la présence ou l'absence d'une sélection de la difficulté – on voit ça sur Sengoku ou Burning Fight, par exemple.
Dans le cas de Shock Troopers, la différence est plus profonde et moins immédiatement visible : les deux sets gèrent nombre de vies et jauge de santé différemment dans les deux modes de jeu disponibles (celui avec un perso solo et celui en équipe). Le système de bonus selon le personnage employé et la route empruntée change également d'une version à l'autre.
L'incidence réelle que cela a sur la capacité de survie des personnages, la difficulté du jeu et le scoring est difficile à estimer ; ce qui est clair en revanche c'est que dans le doute, il faut bien choisir un set. Celui qui est le plus courant dans les versions émulées est le set 1 (ou version A). C'est celui que vous trouverez sur Fightcade ou dans le megapack de la Neo Geo X. Par contre, il semble que cela soit le Set 2 qui soit le plus répandu en MVS ! Nous, comme on est des vieux cons qui jouent sur les vieilles choses, c'est celui pour lequel nous avons opté.




Mais il y a un gag supplémentaire! 
Vous savez peut-être que sur Neo Geo, c'est le bios du système (AES/MVS d'une part, et US/EUR/JAP d'autre part) qui détermine certains éléments lancés depuis la cartouche. Généralement, les différences de région se limitent à la langue affichée, mais ça peut aller plus loin – comme la censure ou non de certains éléments graphiques (présence, absence, et couleur du sang dans certains jeux, mouvements de nichons, etc).
C'est le cas de Shock Troopers – lancez le avec un BIOS autre qu'Euro, et vous aurez droit à du sang, et à de jolies blessures allant jusqu'à l'explosion sanglante de corps criblés de balles…

Un jeu dont l'atmosphère sent bon les meilleures scènes de Commando (le film avec Schwarzy)

Et c'est là que vient se loger une variable inattendue de scoring. Dans ce jeu, cribler de balles un ennemi rapporte plus de points que de le tuer d'une seule rafale. Or, en version non-censurée, les ennemis peuvent tomber très vite sous l'effet de certaines blessures – alors qu'en version censurée, ces animations n'étant jamais déclenchées, les ennemis absorbent systématiquement le maximum de balles, et donc de points.
Conclusion: sans cet aléas, la version censurée délivre davantage de points par tête d'ennemi que la version sanglante !

Au final, on est parti sur ces règles :

Shock Troopers – Set 2 / Version B
Violence ON
Maximum de points sur le premier crédit


Rendez-vous dans un mois, avec un objectif de 1 Credit Clear !

mardi 21 février 2017

Dossier Double Dragon Neo Geo

Pépé n'a pas chômé.
Même si le challenge avec l'ami Scrollkidd n'est pas encore fini, je crois que pour maintenant je n'en dirai pas beaucoup plus sur ce jeu.

Suivez donc le guide!

Double Dragon sur Neo Geo (Technos, 1995)